Bandeau_drapeaux

par | 12 Juin, 2021

1860 : La première photo de propagande ou l’image retouchée de la campagne présidentielle d’Abraham Lincoln

A l’ère du numérique et de l’informatique, il n’y a rien de plus banal (et de facile) que de retoucher des photos. Cinéma, télévision, mode, chanson, téléréalité et même politique… Beaucoup d’hommes et de femmes succombent à cette mode qui permet de gommer, d’un coup de souris, petits ou gros défauts cutanés et bourrelets divers, pour améliorer – du moins le pensent-ils – leur image.

Cette manipulation de la photo n’est pas née avec le numérique ; il l’a juste facilitée. Il y a plus d’un siècle, les magiciens de l’image arrivaient déjà à faire des merveilles en argentique et en noir et blanc. D’abord, dans un but artistique, mais aussi pour une raison moins avouable : la propagande politique. C’est le cas d’un célèbre cliché pris par le photographe et premier galeriste à New York, Mathew Brady. Connu pour ses portraits de politiciens et d’artistes et son excellence dans l’art de la retouche de photos, il a fait basculer le destin politique d’Abraham Lincoln dont il est devenu ensuite le photographe officiel…

Le 27 février 1860, quelques heures avant de prononcer le discours devant un parterre Républicain où il annoncera sa candidature à l’élection présidentielle, Abraham Lincoln prend la pose dans le studio du photographe. Il se tient debout, il porte un costume sombre, il a une allure rigide et longiligne et un physique ingrat. Mathew Brady demande au futur seizième président américain de replier ses mains pour masquer la longueur disproportionnée des doigts. Il met en scène quelques détails : il étire le col blanc de la chemise du politicien pour cacher son cou démesuré et il ajuste l’éclairage pour donner un peu plus de lumière à ce teint grisâtre. Le photographe poursuit son travail une fois la photo développée. De quelques coups de fusain, il adoucit les traits du visage. Il modifie même la silhouette d’Abraham Lincoln en la remplaçant par le corps plus imposant d’une autre personne. Mais ce que personne ne sait, c’est que c’est celui du sénateur John C. Calhoun aux idées politiques diamétralement opposées. Il fallait oser !

khaldei

Imprimé dans les journaux, sur les affiches, sur des badges et gravé sur des boutons de manchettes, ce cliché retouché a été un des éléments clé de sa campagne. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Trois mois plus tard, Abraham Lincoln est officiellement choisi comme candidat républicain et devient président des États-Unis le 6 novembre 1860. Sans doute parce que Mathew Brady est arrivé à donner à Abraham Lincoln une image digne et rassurante d’un homme d’état calme, serein et sûr de lui en cette période troublée de pré-guerre de Sécession.

Conscient du pouvoir des mots pour toucher son public et connu pour ses discours éloquents, l’homme politique américain est un des premiers à avoir cru à la puissance de la photo. Si ce montage a largement contribué à son succès politique, elle a aussi assuré la renommée de son auteur. En 1864, il prend une autre photo d’Abraham Lincoln, qui sera, cette fois, utilisée comme modèle pour la gravure de la tête d’Abraham Lincoln sur le billet de 5 dollars.

NewsLetters

Bandeau_drapeaux

par | 12 Juin, 2021

1860 : La première photo de propagande ou l’image retouchée de la campagne présidentielle d’Abraham Lincoln

A l’ère du numérique et de l’informatique, il n’y a rien de plus banal (et de facile) que de retoucher des photos. Cinéma, télévision, mode, chanson, téléréalité et même politique… Beaucoup d’hommes et de femmes succombent à cette mode qui permet de gommer, d’un coup de souris, petits ou gros défauts cutanés et bourrelets divers, pour améliorer – du moins le pensent-ils – leur image.

Cette manipulation de la photo n’est pas née avec le numérique ; il l’a juste facilitée. Il y a plus d’un siècle, les magiciens de l’image arrivaient déjà à faire des merveilles en argentique et en noir et blanc. D’abord, dans un but artistique, mais aussi pour une raison moins avouable : la propagande politique. C’est le cas d’un célèbre cliché pris par le photographe et premier galeriste à New York, Mathew Brady. Connu pour ses portraits de politiciens et d’artistes et son excellence dans l’art de la retouche de photos, il a fait basculer le destin politique d’Abraham Lincoln dont il est devenu ensuite le photographe officiel…

Le 27 février 1860, quelques heures avant de prononcer le discours devant un parterre Républicain où il annoncera sa candidature à l’élection présidentielle, Abraham Lincoln prend la pose dans le studio du photographe. Il se tient debout, il porte un costume sombre, il a une allure rigide et longiligne et un physique ingrat. Mathew Brady demande au futur seizième président américain de replier ses mains pour masquer la longueur disproportionnée des doigts. Il met en scène quelques détails : il étire le col blanc de la chemise du politicien pour cacher son cou démesuré et il ajuste l’éclairage pour donner un peu plus de lumière à ce teint grisâtre. Le photographe poursuit son travail une fois la photo développée. De quelques coups de fusain, il adoucit les traits du visage. Il modifie même la silhouette d’Abraham Lincoln en la remplaçant par le corps plus imposant d’une autre personne. Mais ce que personne ne sait, c’est que c’est celui du sénateur John C. Calhoun aux idées politiques diamétralement opposées. Il fallait oser !

khaldei

Imprimé dans les journaux, sur les affiches, sur des badges et gravé sur des boutons de manchettes, ce cliché retouché a été un des éléments clé de sa campagne. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Trois mois plus tard, Abraham Lincoln est officiellement choisi comme candidat républicain et devient président des États-Unis le 6 novembre 1860. Sans doute parce que Mathew Brady est arrivé à donner à Abraham Lincoln une image digne et rassurante d’un homme d’état calme, serein et sûr de lui en cette période troublée de pré-guerre de Sécession.

Conscient du pouvoir des mots pour toucher son public et connu pour ses discours éloquents, l’homme politique américain est un des premiers à avoir cru à la puissance de la photo. Si ce montage a largement contribué à son succès politique, elle a aussi assuré la renommée de son auteur. En 1864, il prend une autre photo d’Abraham Lincoln, qui sera, cette fois, utilisée comme modèle pour la gravure de la tête d’Abraham Lincoln sur le billet de 5 dollars.

NewsLetters

VIF © 2021, Tous droits réservés
Share This