VIF: Comment est né le Vincennes Images Festival ?
JEFF: En 2014, j’étais président du club de photographie Vincennes Images et je souhaitais qu’il s’ouvre au monde extérieur pour partager sa passion de la photographie. J’ai alors proposé de créer un événement autour de la photographie. Nous avons donc formé une association spécifique et organisé la première édition en 2015. Et quelle émotion lorsque tout ce que nous avions imaginé s’est mis à vivre sous mes yeux !

VIF: Quel est son objectif ?
JEFF: Le VIF permet aux photographes amateurs d’avoir une visibilité, de montrer leur travail, en exposant sur des stands, voire, avec le grand concours, d’être découverts comme nouveaux talents. Il leur offre aussi l’occasion de rencontrer le monde professionnel grâce à la présence de photographes professionnels, d’écoles ou encore de tireurs argentiques ou de galeristes.

VIF: Et pour les professionnels, justement, qu’apporte le VIF ?
JEFF: Nous souhaitons aussi faire découvrir au grand public des photographes professionnels qui, s’ils sont des personnalités connues, ne le sont pas pour leur activité photographique. Nous avons ainsi exposé les oeuvres de Mathieu Ricard et Nikos Aliagas.

VIF: Comment s’organise le VIF ?
JEFF: Le VIF mobilise vingt à vingt cinq bénévoles pendant deux ans pour créer l’événement : organiser les animations et le concours, trouver des partenaires, faire connaître le festival… Pendant le déroulement du festival, nous sommes une centaine. Nous sommes très attachés à cette valeur de bénévolat. Notre souhait, à travers ce festival, est de partager notre connaissance du monde de la photo.

VIF: Combien de visiteurs à chaque édition ?
JEFF: Lors de la première édition en 2015, nous avions 12 000 visiteurs. En 2017, ils étaient 15 000.
Nous en espérons 20 000 cette année.

VIF: Quel futur pour le VIF ?
JEFF: Chaque année, nous essayons d’avoir plus d’expositions, d’intervenants, et de partenaires sur le village des marques. Petit à petit, nous souhaitons envahir l’espace afin que Vincennes – qui a longtemps abrité les usines Kodak renoue avec son passé de ville de la photographie. Le Festival grossit petit à petit et, avec tous les bénévoles, nous espérons que dans les années à venir le VIF deviendra un événement incontournable de la photo.

VIF: Et au delà de l’événement ?
JEFF: Pour la suite, j’aimerais bien fédérer les festivals de photographies pour mutualiser certains achats et moyens : organiser des prêts de matériel comme des grilles d’exposition ou des barnums, faire tourner les expositions. Je lance cette idée et j’espère qu’elle saura intéresser le vaste monde des manifestations photographiques.

___________________________________________
Interview réalisée par Leslie Courbon
Copyright photos Jeff Ropars: Alexandra Benkemoun

Instagram @vif_photo

News Letters

VIF © 2019, Tous droits réservés
Share This